ATUMtome

Collecte de coupes sériées sur bande pour Ultramicrotome.

Pour tomographie à haute résolution sur tissus biologiques en mode SEM ou STEM

  • Fabriqué sous licence de l’université d’Harvard
  • Basé sur la collecte automatique de sections sériées sur bande par un ultramicrotome
  • Développé par l’équipe du professeur Jeff Lichtman, MD, Ph.D au sein du département de biologie moléculaire et cellulaire de l’université d’Harvard.

Le système ATUM

Des milliers de sections ultra-fines dans la gamme d’épaisseur de 30 à 50 nm sont automatiquement recueillies sur une large bande de ruban adhésif « Kapton TM » pour un transfert sur un wafer circulaire Silicium de 4 pouces de diamètre.

Le wafer est ensuite déposé dans la chambre MEB pour imagerie électronique.

Le système ATUM se compose de :

  • Dispositif automatique de collecte de rubans, piloté par PC, logiciel dédié, remplissage automatique de la cuve à eau.
  • Ultra microtome RMC, réf PT-PCZ, toutes options, dalle tactile 23 pouces pour une utilisation sur coupes à l’ambiante ou à froid
  • Système de fixation avec alignement 3 axes X, Y, Z du dispositif de collecte à l’ultra microtome.
  • Montage/démontage facile : 15 minutes.
  • Table anti-vibration active, livrée avec mini-compresseur, chambre environnementale, chaise ergonomique de laboratoire
  • Couteau ultrafine, 4 mm à large réservoir d’eau.

Ultramicrotome unique

ATUMtome est un ultramicrotome unique permettant de collecter des sections de coupes sériées automatiquement, de façon continue sur un ruban.

Les spécimens enrobés en résine sont coupés en série avec un couteau diamant ultrafine, large lame. Les sections flottantes à la surface du réservoir du couteau sont ensuite collectées sur une bande mobile rotative et conditionnées sous forme de rouleaux. Ces rouleaux sont ensuite découpés en bande et montés sur des Wafers Silicium de 4 pouces de diamètre.

Les supports sont ensuite imagés au sein d’un MEB en modes « électron secondaire » ou « rétrodiffusé ». Il permet la collecte et le stockage d’un grand nombre de coupes sériées en ruban ou sur wafer sans les détruire.

Des centaines de milliers de coupes peuvent donc être imagées et archivées sur Wafers pour de futures études.

Applications

L’ATUMtome est utilisé pour le suivi de coupes sériées sur les études de « tracking neuronal » à travers le tissu cérébral, la localisation 3D ultra structurale de protéines spécifiques dans la cellule, la reconstruction de structures 3 D de petits organismes et localisation corrélée d’antigène.

Les sections peuvent être immuno marquées à plusieurs reprises pour imagerie sous microscopie photonique à fluorescence et corrélation avec la microscopie électroniques (SCLEM).

En utilisant une technique d’imagerie photonique à fluorescence, Le système ATUM permet le suivi de nanoparticules fluorescentes ou marqueurs au sein d’organes ou de tumeurs.
En Science des Matériaux, ATUM est une excellente approche dans le cadre de l’étude sur des polymères fluorescents.

ATUM est un outil polyvalent de collecte de coupes sériées en volume pour des études de reconstruction 3 D avec un gain de temps incomparable. La méthode de stockage des coupes sur Wafers permet une ré-observation ultérieure en comparaison avec des clichés d’imagerie à venir.

Connectomics: Jeff Lichtman at TEDxCaltech

Jeff Lichtman is Jeremy R. Knowles Professor of Molecular and Cellular Biology at Harvard.

He received an AB from Bowdoin (1973), and an M.D. and Ph.D. from Washington University in St. Louis (1980) where he worked for 30 years before moving to Cambridge (2004). He is a member of Harvard’s newly established Center for Brain Science. Jeff’s research interests revolve around the question of how mammalian brain circuits are physically altered by experiences, especially in early life. He has focused on the dramatic re-wiring of neural connections in early postnatal development. More recently his research has focused on developing new electron microscopy methods to map the entire wiring diagram of the developing and adult brain.

One of the principal aims of this « connectomics » approach is to uncover the ways information is stored in neural networks.

The Human Connectome Project: creating a complete roadmap of the brain

Drawing inspiration from the Human Genome Project, neuroscientists in the US want to map all the neural pathways in the human brain, revealing for the first time the physical structure of individual memories and even the faulty wiring that may underlie some psychiatric conditions.

> Access video